Report TuyNOM's Profile

Statistics

Anime Stats
Days: 228.7
Mean Score: 5.09
  • Total Entries1,175
  • Rewatched39
  • Episodes14,498
Anime History Last Anime Updates
Oira no Yakyuu
Oira no Yakyuu
Yesterday, 5:01 PM
Completed 1/1 · Scored -
Lupin III 3DCG
Lupin III 3DCG
Yesterday, 5:01 PM
Completed 1/1 · Scored -
Saiki Kusuo no Ψ-nan: Kanketsu-hen
Saiki Kusuo no Ψ-nan: Kanketsu-hen
Yesterday, 5:01 PM
Completed 1/1 · Scored -
Manga Stats
Days: 85.9
Mean Score: 5.64
  • Total Entries287
  • Reread17
  • Chapters6,734
  • Volumes759
Manga History Last Manga Updates
Death Note
Death Note
Jan 14, 7:47 AM
Completed 108/108 · Scored -
Rough
Rough
Jan 8, 3:01 AM
Reading 9/119 · Scored -
Subarashii Sekai
Subarashii Sekai
Jan 7, 10:30 AM
Reading -/19 · Scored -

Favorites

All Comments (1897) Comments

Would you like to post a comment? Please login or sign up first!
Finark_Finato Jan 13, 8:36 AM
Mushishi, Erin, Cross Game, LOGH and Natsume in commom. Very nice
uehasu Jan 12, 12:37 PM
Salut~

Cette fois c'est moi qui dis désolé pour le retard, haha. Mais c'est bien par manque de temps pour ma part, la preuve étant je ne me suis pas connecté sur MAL (sauf si qq'un a utilisé ma tablette avec le nav) et que je n'ai pas vu d'anime depuis 5 jours (mes updates c'est pour ce que j'ai vu des jours avant) (heureusement qu'on est qu'en début de saison, j'ai horreur de devoir trop rattraper ^^).

Donc par rapport au fait de si Radiant pourrait convenir à un public qui débute aux animes, effectivement je préférerais que ce nouveau public se tourne vers des oeuvres plus... travaillés ayant un contenu plus intéressant, surtout pour le genre qu'est le shounen. Si cela avait était une comédie (et non pas juste ayant une facette comique), je n'aurais quand même pas conseillé directement cela à un débutant (c'est comme proposer KonoSuba à quelqu'un qui est étranger à la culture jeu vidéo mmo-rpg et anime isekai), mais on aurait pu être moins exigeant et dire que cela relève du "chacun son humour".

Concernant les critères, je pense que tu n'as pas saisi toutes les nuances de mes propos. Quand j'ai dit qu'on n'avait pas de critères constants et immuables (concernant l'art), cela voulait dire que chacun d'entre nous tirons en réalité notre appréciation de l'art par rapport à ce que nous avons accumulé comme expérience au cours de notre vie. Rares sont les gens qui peuvent apprécier un art n'ayant pas d'origine, totalement nouveau (cela explique peut-être une certaine impopularité des dérives de "l'art contemporain"). Pour prendre d'autres exemples, un habitant d'Afrique rural ou des populations indigènes d'Amérique/d'Australie ne saurait apprécier pleinement Beethoven ou Mozart (quand bien même ce sont des chefs d'oeuvre), ou tout comme nous, occidentaux, pouvons avoir du mal avec des musiques qui jouent sur des tonalités à 1/4 (car notre musique est entièrement conçue en binaire) dans les pays arabes.
Et donc, si toute l'humanité était habituée à l'art de l'anime que tu as cité, ou tout comme n'importe quel extrême, eh bien, triste à dire, nous serions poussés à apprécier de même avec l'habitude. Je tire cette théorie du fait que l'humanité a toujours évolué sur les questions artistiques. Aujourd'hui il y a tant de chose que nous n'aimons plus de l'antiquité et que les gens de l'antiquité ne sauraient aimer de notre époque. Ce qui fait que nous pouvons encore apprécier l'art de l'antiquité ou du Moyen Age, c'est parce que nous avons un héritage qui vient directement d'eux, cela et tout ce qui a pu contribuer à l'évolution de l'art. C'est pour cette raison que je déteste les peintures de Picasso, niveau esthétique, car je n'ai jamais cherché à aimer son art, ou à m'y habituer (le cubisme n'a pas réellement d'ancêtre direct), et pourtant je reconnais et admets toute la richesse qu'on pourrait retirer de son style cubique. Je pense qu'une grande majorité de gens admettront qu'un tableau de De Vinci est beaucoup plus familier et appréciable artistiquement qu'un tableau de Picasso, quand bien même que leur valeur se vale et leur contenu profond soit comparable.

Et donc, il n'y a pas de critères constants et immuables, mais cela ne signifient pas l'absence de critères, même s'ils varient et se veulent flexibles. C'est ainsi qu'est la nuance. Il va de soi que différencier qualitativement un Koe no Katachi avec un Your Name. relève d'un effort plus raffiné qu'un Your Lie in April et Hametsu no Mars. A moins que je n'ai pas compris tes propos, je pense que ma théorie s'applique aux extrêmes ^^

Et après avoir vu ce point donc, je vais rebondir (pour combiner) avec la notion du risque. Tu as l'air d'avoir interprété cela de manière positive (quoique me dis-tu, à juste titre, qu'on est loin de qualifier l'ambiance de Perfect Blue ou Lain comme "positive" haha), c'est-à-dire à la manière dont un anime surprend, non que par l'originalité de l'histoire ou des personnages, mais de procédés scénaristiques ou artistiques - ce que je suis de toutes façons 100% d'accord et c'est très appréciable ce genre d'animes. Artistiquement en l'occurence pour Perfect Blue, développement ingénieusement le thème de l'illusion (oui aussi de carrière, de rêve ; mais que je ne qualifierais pas d'exceptionnel ^^), et scénaristiquement avec Lain et ses thèmes autour de l'interaction entre la virtualité et la vie réelle.
Mais... moi je pensais davantage à un risque beaucoup plus... idéologique... Quelque chose qui va encore plus loin, qui est plus osé, plus cruel. Le mot approprié serait "polémique".

Comme nous avons l'air d'être beaucoup en accord avec l'un et l'autre (ce qui est une bonne chose), une confrontation amicale de contradiction ne fait pas de mal. Le paragraphe au-dessus sert comme introduction.
Et je ne sais pas si tu as jeté un coup d'oeil à ma liste, mais si tu l'as fait en triant les notes, tu as sûrement dû remarquer une note suspecte et tu t'es peut-être demandé si c'est du troll ou une blague méchante. Je parle en effet (tu l'as peut-être deviné) de School Days, qui est probablement jugé par beaucoup comme un des plus mauvais animes de l'histoire sans être un extrême (shitcom, Mars [quoique certains le placent dans les extrêmes]).
Mais... peut-on réellement dire que "School Days" est objectivement mauvais, indéfendable ? Je reconnais toute la pertinence des arguments qui vont à l'encontre de School Days ; des moins intéressants (malgré leur pertinence) au plus intéressants : "héros non-charismatique qui baise tout le monde", "des filles sottes", "histoire nulle, sans intérêt", "le rythme est insoutenable", "le développement pourri/absence de développement : de personnage comme de l'histoire". Et bien sûr, l'aspect tromperie/netorare a dû forcément jouer psychologiquement sur beaucoup.

Et donc, je vais me réserver le plaisir de faire un pavé ou non la prochaine fois (en fonction de ta réponse), mais... si jamais tu devais noter School Days sur la notion du risque, ne trouves-tu pas que l'anime a quand même bien réalisé son coup ?

Sinon, je suis d'accord pour dire que je reste optimiste pour l'avenir. Sans être au niveau de Liz to Aoi Tori (une claque magistrale.... mes yeux et oreilles ont saigné durant tout le long du film), je trouve que les animes récents ne posent pas de difficulté visuelle comme pourrait l'être des épisodes mal faits de One Piece xD Quoique il y a Jc Staff....


TuyNOM :
"Ce que j'essaie de dire, c'est qu'il ne faut pas bêtement réfuter et rester borné parce-que ça ne nous a absolument pas touché et être capable de le reconnaitre."

Si seulement beaucoup avaient cette mentalité, ce que je regrette. Car c'est ainsi que certains me désolent. Ce n'est pas parce qu'on n'a pas aimé (voire détesté) une oeuvre qu'on devrait fermer les yeux sur ses qualités et trouver tous les défauts du monde pour lui faire un lynchage à charge. On trouve même des variantes à ce problème : ce n'est pas parce qu'un anime est souvent vu comme "élitiste" qu'il faut le fuir comme la peste, ce n'est pas parce qu'un anime est "mainstream" qu'il n'a aucun message à nous le faire passer.
Et c'est parfait pour transiter avec le "admettre ses goûts" auquel j'ai eu droit à une question de ta part (je m'excuse si tu as oublié ce que tu m'as écrit par ma réponse tardive haha).
La réponse à cela est toute bête. Il existe des gens qui, pour s'adapter à un groupe, renient ce qu'ils ont aimé sous prétexte que le groupe en question lui a ""ouvert les yeux"" ; et l'effet s'accentue davantage si les gens en question ont le désir, non pas juste de s'adapter amicalement, mais d'intégrer et s'imprégner dans le groupe. Je pense que dans certains groupes de communauté d'anime, aimer des animes comme Date a Live, To-Love (ou School Days xD), ce n'est pas toujours évident. Parfois ce n'est pas non plus évident d'aimer SAO, sous peine de se faire traiter de random, de normi ou de mainstream. Bien sûr, on peut trouver des défauts à tous ces anime, mais cela ne justifie pas le déni de ses propres goûts. Je pense qu'un individu peut changer sa perception et ses goûts au fur et à mesure de ses fréquentations, de son entourage, mais il n'est nul préférable de "forcer" ce changement pour unique but de plaire ou d'intégrer un groupe.


Par rapport aux critères de MAL, tu as raison, je devrais y prendre moins d'importance. En l'occurrence je les avais pris pour base afin de t'expliquer comment je voyais les choses ^^
Pour les reviews, je pense que l'idéal c'est de reprendre un style type de dissertation. Introduction, des axes, quelques sous-parties, et conclusion. Je n'ai jamais aimé l'idée de séparer les sections story, music, animation... pour un review.


"Bref il faut qu'une série puisse posséder toute une série de qualités qui nous permettent de rapidement identifier un anime."

Pour ne citer qu'un passage, ce que tu dis sur l’identité d'un anime, je trouve ça très juste. Je trouve triste que pour beaucoup d'animes que j'ai aimé, je n'ai que très peu de points sur lesquels je puisse l'identifier. Et c'est à cela que je rajoute, en complément, la grosse difficulté d'une production d'anime. Car, sans forcément faire que de l'originalité, arriver à captiver et rendre une expérience oubliable n'est pas à la portée de tous les animes ^^

Oui je connais Laraxs, et il a des opinions que j'estime fiable. Quoique Saber... oups pardon je me suis un peu lâché xD
On a un certain nombre de serveurs en commun, je ne sais plus si on s'est déjà parlé sur discord.

Concernant mes études, je me ferais une joie de te le dire. Toutefois, je ne me permets que peu d'information dévoilée de ma vie sur un espace visible par tous ^^ Si tu veux je pourrais t'ajouter sur discord et on continuera notre conversation là-bas haha. Et je ne suis pas paranoïaque, quelqu'un a vraiment lu toute notre conversation et m'en a parlé sur discord xD
Sinon, pour ma part, je sais que tu es en médecine [avant même de lire ta bio), aux dernières nouvelles. C'est très honorable. Je te souhaite une excellente réussite, simplement car le monde ne cessera pas d'avoir besoin de médecins, du moins pas avant longtemps.
terminador_2397 Jan 5, 1:21 PM
I'm doing good, sorry for the late reply.

How's everything going with you?
uehasu Jan 3, 2:08 PM
Salut~

Je pense effectivement que toute excuse portant sur le public ciblé n'est pas pertinent, ni convenable ou correct. De ton côté tu as l'air te baser sur des "exemples passés", ce que je trouve convenable, dans le sens où, toute chose égale par ailleurs, il est possible d'atteindre un résultat satisfaisant et exquis, tout en ciblant un public relativement jeune (annulant ainsi l'argument de base). Toutefois, je voudrais t'expliquer pourquoi je ne le trouve pas pertinent comme argument (bien que tout à fait correct et partagé) : à savoir nous n'avons pas tous vu BNHA ; je l'ai vu, toi et beaucoup de gens certainement, mais cela ne saurait justifier la démonstration étant donné que la production de BNHA n'est pas une constance immuable, simplement parce qu'il y a des gens qui n'ont pas vu BNHA.
Cela me revient ainsi pour les stéréotypes. Sans admettre une prétention évidente, nous qui avons vu un certain nombre d'animes, nos exigences envers ceux-ci ne peuvent qu'être plus élargies et denses au fil du temps, car nous recherchions du neuf, de l'originalité et toute sorte de critères qui ne nous sauraient être venu à l'esprit lorsque nous débutons dans l'aventure de l'animation japonaise. Pourrons-nous considérer alors, dans une mesure relative et discutable, que Radiant pourrait convenir à un public jeune et nouveau à l'animation japonaise ? (je parle de "jeune" considérant le public mature/adulte comme cultivé pour construire des représentations de stéréotypes).

En me relisant, je crains de tomber dans ce qu'on pourrait appeler le "relativisme" (je pense avoir ouvert la porte à un autre sujet, et je m'en excuse si cela complexifie notre conversation), ce que je ne saurais accepter. Je n'essaie pas de défendre Radiant que je n'ai pas vu, et je ne saurais me persuader davantage de ma critique véhémente si j'avais vu cette oeuvre qu'on jugerait humblement de "médiocre". Si je reprends mon écrit, pouvons-nous considérer un critère de constance immuable ? Non, sans doute pas. Cela reviendrait à ce qu'on appelle "élitisme", de traduction "bon goût, raffiné", ce qui est déplaisant car c'est souvent dans ces tendances qu'on retrouve les pires propos méprisants à l'égard des désaccords - hormis le fait que le raisonnement ne tient pas.
Alors, qu'en dis-je ? Je ne suis pas certain. Vois-tu les critères des reviews MAL ? Story, art/animation, music, character et enjoyment ? Je pense que le enjoyment joue beaucoup trop, justifiant l'adjectif "biased" ou "partial" pour le reste des critères, et en même temps si dépendant vice versa, car on apprécie les animes avec de bonnes musiques (et surtout quand c'est bien placé, au bon moment et à bon degré émotionnel => Lumis Eterne d'Alice dans Origination....... T_T) qui nous fait aimer l'anime, une animation fluide, ambitieuse, des détails artistiques impressionnants (KyoAni), une histoire palpitante (excluant ainsi des SoL modestes, mais pas l'intégralité des SoL). Je suis en train de te dire que l'enjoyment influence notre perception de l'anime sur tous ces aspects, mais en même temps ce sont ces aspects qui nous font aimer l'anime. Mais quelle différence ? me demandes-tu, peut-être. Eh bien, il est simple. Un seul aspect peut nous faire enjoy un anime, mais notre enjoyment nous fait atténuer les défauts ou exagérer les qualités. L'enjoyment n'est donc, selon moi, le dernier critère de jugement d'un anime, mais peut être le premier, sauf peut-être lorsque nous entrons notre note sur MAL (car avec un 7.5, notre enjoyment décide d'entrer soit un 6, soit un 7, on n'arrondis pas comme en maths !) xD

Alors, je pense que nous devons doser, si tu veux mon avis, nos réflexions, nos jugements, en prenant le plus grand nombre de facteurs à nos portées, et de faire un travail intellectuel qui nous assagit. Nous devons essayer de définir où se trouve notre enjoyment, mais également ce que nous en tirons de l'histoire et de ce qui fait l'anime une oeuvre d'art (prenons la musique : si elles se veulent épiques : sont-elles symphoniques/orchestrales ? quels sont les enchaînements d'accords [est-ce classique, original ou bordélique ; sur des accords courants ou à des degrés différents ?] ? comment l'harmonie est-elle construite ? quelle est la disposition des instruments ?
Parfois nous savons apprécier une oeuvre excellente dans la narration et dans ce qu'elle raconte, comme Fate/Zero, Durarara dans ton cas, Lain ou Madoka dans le mien (et Aria pour nous deux [même quand c'est un SoL]) ; et admettre nos goûts, car il nous arrive d'aimer alors ce que nous pourrions trouver bof, normal ou même mépriser, tout comme nous aimons la violence, le combat, la guerre sans pour autant les pratiquer, ni les souhaiter.

Où en étais-je... pardon pour ma petite digression. Et donc j'en ouvre une autre. Tu as évoqué le fait qu'une saison de 12 épisodes ne saurait développer complètement un anime ; je pense qu'à part les adaptations pour "faire la pub" de l'oeuvre originale (comme Mahouka [ayant lu le Light Novel, je saurai te dire que c'est... différent]), beaucoup d'adaptation (généralement de 12/13 épisodes) manquent de budget, par conséquent d'investissement, et adaptation comme oeuvre originale manque de travail. Les adaptations dépendent trop des sponsors, de la rigidité du calendrier, du manque de liberté ; les animes dépendent trop de la vente de Blu-Ray ; la production ne sait innover, et, comme tu le sous-entends, invente à peine.

Enfin de compte, en conclusion, je réponds à ce que tu m'as écrit : "Donc je suis d'accord avec toi pour dire que c'est souvent incomplet à ce niveau et nous sommes obligés de revoir nos exigences à la baisse."
Oui, parce que nous ne saurions avoir des normes exactes et strictes pour qualifier (dans le sens donner une valeur [à]) un anime ; mais nous devons conserver une certaine sagesse analytique, pour comprendre et déduire des choses, ou pas, des oeuvres.

Mais, paradoxalement, je confirme que, au-delà de nos considérations, nous devons admettre que ce qui importe concrètement, c'est l'enjoyment, notre enjoyment, celui des spectateurs.

Passons aux questions dont je t'ai posé.

"Si nous avons par exemple une comédie romantique se déroulant à Tokyo, je n'attendrai clairement pas du world building mais un spectacle qui se concentre plus sur ses personnages, sur la façon dont les gags sont insérés, sur la romance etc. Inversement si l'auteur/trice décide de construire un univers totalement différent du notre. J'attendrai forcément des éclaircissements sur le fonctionnement de ce monde, ses lois, son style de vie etc.
Ces critères ne sont certainement pas fixes mais c'est plus pour t'exposer ma façon de penser, en général."

Tu partages donc déjà l'idée qu'il est impossible d'avoir une constance immuable dans nos jugements, mais que tu marches avec des bases et a une grille de lecture conformément à tes attentes et dans les limites de ce qu'un anime a à te offrir.
Je m'attarde sur la réflexion sur Yuru Camp avant de passer à ton prochain argument. Je partage tout ce que tu dis, en rajoutant toutefois une pensée aux gens qui ne sauraient avoir compris les caractéristiques artistiques de l'anime, rendant ainsi le côté vulnérable des critères MAL exprimés au-dessus, et notant l'importance de l'enjoyment.

Pour Aria.... vue ma note et ce que tu as écrit, j'estime bon (pour raccourcir mes pavés) d'apprécier pleinement ce que tu as écrit. Petite pensée pour mes larmes dans Origination quand même....

Concernant l'ambition...
"Un anime ambitieux est celui qui aura pleinement exploité son genre"

Je n'utilise pas le mot "genre". C'est pour moi beaucoup trop vague. A la rigueur, des combinaisons de genre, d'accord ; mais ce serait "mendoukusai" d'avoir à réfléchir pour chaque combinaison. Une romance-comédie est singulièrement différente d'une romance-shoujo ou même d'une romance-drama (quoiqu'il puisse y avoir des "inter"-ressemblances).
En revanche, la notion de l'identité est intéressante (en outre la renouvelle :o ). Pourrais-tu me la détailler ? Je souhaite en saisir tout le sens.
Pour répondre à la question, un anime ambitieux est pour moi un anime qui prend du risque, beaucoup de risques, en proposant des réflexions nouvelles, des thèmes nouveaux (ou des thèmes simples mais en les développant à fond sur plusieurs points de vue, prises de position), des idées nouvelles ou en allant plus loin que les réflexions ou idées du passé. Quelque part, l'idée de "nouveauté" est redondante, mais c'est l'idée du risque qui est intéressant, du moins analytiquement. Un anime a-t-il déjà essayé de contrer l'orthodoxie de l'amitié ? de l'amour ? en montrant réellement ce que sont les trahisons permanentes ? la haine et la racune profonde ? Peut-être, mais j'en vois fort peu. J'ai connu des Monster, mais depuis des années c'est assez rare, pour ne pas risquer x') de dire inexistant.

"Je me baserai principalement sur le cadre que l'anime m'aura proposé sur les premiers épisodes"

Je suppose que tu ne fais pas partie des "never-drop" comme Laraxs...
Après tout si ton jugement est négatif au bout de 4 ou 5 épisodes, ce serait compliqué d'arriver à regarder des centaines d'épisodes de l'anime, si ? x)

Désolé pour cette réponse longue. Mais pour te retourner le compliment, ça montre à quel point je prends du plaisir à te parler.

Bonne reprise à toi aussi ! Mais malheureusement pour moi, ce n'est pas quelque chose à souhaiter. Etant peu habitué à travailler [à l'école] (préférant lire les livres et visual novel et regarder les animes), cette année a été d'un changement brusque, où les vacances sont espoir de repos. En tous cas, bref. Si tu arrives à la fin, à ces mots, je te remercie d'avoir lu. J'ai maintenant la flemme de me relire de nouveau haha xD
terminador_2397 Jan 2, 4:28 PM
Happy New Year!
Kanji-chama Jan 2, 12:47 PM
Plus rien ne me retient pour que je mate! ✔✔
tuduo Jan 2, 1:17 AM
Bonne année !
Juste un petit coucou pour te remercier de ton analyse de Durarara dont tu m'avais fait part au début du mois de décembre,ça m'a bien éclaircit sur le sujet!
Erassed Jan 1, 1:07 PM
Aprotick Jan 1, 9:39 AM
Bon allez !

Je décrète mon retour puisque je te manque autant.
uehasu Jan 1, 7:51 AM
Je ne m'attendais pas à une réponse aussi développée, ni même à ce que l'anime te soit si affreux. Je te remercie en tous cas d'avoir pris ton temps pour me répondre.

La note 1 que tu as attribué à Radiant est donc due (si je me permets de l'interpréter), d'une part, à la construction frugale (très minimaliste) des personnages (ainsi que celle de leurs interactions) et l'absence de perspective de développement.
Je vois. Effectivement c'est un point que je ne saurais apprécier dans un anime, sans pour autant être celui qui crie au "cliché" ad vitam æternam (ce n'est pas un mal je trouve que les personnages soit, a minima, archetypé mais promettent un développement en profondeur au fur des épisodes. Mais dans ce cas là, tu admets le ciblage d'un public jeune (centré a priori sur du shounen nekketsu), alors est-ce que cela représente-il réellement un défaut ou simplement un désintérêt de ta part pour ce type de casting ? Cela dit, je confirme avec toi que ça ne pardonne pas le manque de perspective de développement (notamment avec les useless fillers).

Pour ce qui est des thématiques... hm... d'accord. Haha, je pense que les thème de discrimination et de la haine (sur les différences) sont un ensemble de thème qu'on peut continuellement exploiter, tant que ça donne un intérêt nouveau à une problématique donnée, ou à en créer carrément une nouvelle. Toutefois, rare sont les animes qui parviennent, à mon avis, à une réalisation "complète" de ce sujet. Les rares exemples qui me viennent en tête sont Shinsekai Yori ou Kemono no Souja et il y a sans doute quelques uns que je ne saurais me rappeler (je peux au contraire en trouver + d'exemples si on se penche vers la littérature).

Et, question à part. Qu'est-ce que l'ambition d'un anime pour toi ? Avec quelle grille tu analyses ce qu'un anime aurait pu connaître comme développement (plus en profondeur a priori) par rapport à sa volonté de base ? Et si un anime se voulait simplement modeste, il y a-t-il une pertinence à espérer un réel développement sur des problématiques... ?

Yup. 2018 a été une bonne année, même en terme d'animes, j'espère que 2019 sera meilleur.

Bonne journée à toi~
uehasu Dec 31, 2018 9:19 AM
Salut !

J'ai vu ce que tu en penses, peut-être approximativement (ou très clairement haha), à propos de Radiant. Vivant dans une grotte, j'ai juste appris récemment que c'était une adaptation d'un manga français. C'est vraiment si mauvais ? J'avais pourtant envie d'y jeter un petit coup d'oeil (sorte de fierté nationale de voir cette adaptation par la NHK si tu préfères ^^), mais je suis réticent maintenant...

J'allais aussi te poser une question sur Uchuu Kyoudai mais tu n'as pas vu l'anime, enfin bref.

Très bonne musique (dans ta bio) et joyeux réveillon !
Kanji-chama Dec 26, 2018 5:38 PM
Le fameux sentiment du "eh mais... ils ont géré en vrai" ;)
Contre cet argument, j'ai ça en tête qui m'a fait cette impression récemment. 30 minutes après: "ah mais nan en fait c'est vraiment de la merde" :^D
Kanji-chama Dec 26, 2018 5:28 PM
mdr prendre un peu de recul paie
Kanji-chama Dec 26, 2018 5:22 PM
Allez, je met 6 mais si un jour je repasse sur la page de l'anime, je descenderai. On verra où le destin me mène...
😎
Kanji-chama Dec 26, 2018 1:30 PM
Pas de problèmes :)

Ouais on aurait que limite Araki avait juste besoin d'une idée pour lier Josuke aux Joestars. Jotaro qui vient "Salut, Joseph est ton daron, voili voilou." D'ailleurs je sais même plus si ct la seule raison de la venue de Jotaro a la base, c'est possible.

Pour Banana fish, je n'ai pas encore terminé, je pense pouvoir finir samedi ou dimanche mais oui le 2è cour est sauvé grâce à son mentor. Plus le temps passe et plus on est conscient que l'anime est là pour les fujos. Dommage.
Entre un 8 pour la bonne moitié et un 2 pour celle qui n'aurait jamais du exister, on arrive à une moyenne de 5 :S Je pense que ce sera ma note à part si (sans trop d'espoirs) le dernière episode est excellent, que je met une bonne note sur le moment et que je l'oublie lol
Dommage pour cet anime qui aurait pu être le meilleur de l'anime s'il avait su s'arrêter.