MyAnimeList.net

Back to Nataka's BlogNataka's Blog

12-25-08, 7:40 AM
Anime Relations: Baccano!
Dans le monde de la japanimation, ou celui des jeux vidéo, ou partout ailleurs, il existe des choses dont on n'entend pas beaucoup parler, ou du moins qui se font nettement plus discrètes que d'autres, alors que pourtant, ces choses mériteraient largement d'être mises sous les projecteurs, si l'on se rend compte de leur qualité indéniable. On les appelle communément des perles.


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230218221/11s5g75v/12/baccano-title.jpg" border="0">



Je vais justement parler dans cet article d'une de ces perles récentes de l'animation: Baccano!
Sortie en 2007 et réalisée par le studio Brains Base auquel on doit notamment Kurenai et la prochaine saison de Spice and Wolf, cette série de 13 épisodes seulement brille aussi bien par sa qualité que par sa relative discrétion par rapport à d'autres poids lourds sortis à la même période comme Zero no Tsukaima 2, Sayonara Zetsubou Sensei ou School Days.
Mais qu'est-ce qui fait que cette série soit classée parmi les chanceux qui ont obtenu 10/10 sur ma liste MAL ?


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230217989/11s5g75v/88/baccano-street.jpg" border="0">
L'univers "gangster" de Baccano!



Commençons tout d'abord par l'histoire. Justement, celle-ci est difficilement racontable en quelques lignes car assez complexe, mais mettons au moins le contexte de la série en place.
Baccano! se déroule aux Etats-Unis, entre les années 1930 et 1932, alors que les différentes familles appartenant à la mafia se jurent une guerre sans pitié. Un luxueux train, le Flying Pussyfoot est en route en direction de New-York. Il y a malheureusement à son bord bon nombre de mafieux ainsi que d'autres personnes au sombre dessein de faire un carnage à bord, si ce n'est de faire se cracher complètement le train. Quelles sont réellement leurs motivations ?
On raconte par ailleurs qu'un monstre, le Rail Tracer, parcourt les trains, ne laissant que peu de survivants à bord... Serait-il à bord du Flying Pussyfoot ou n'est-ce qu'une vulgaire légende ?
En outre, il existe certaines personnes qui semblent être totalement invincibles: en effet, même après s'être pris un chargeur entier de mitraillette ou s'être fait découpé en morceaux, leur corps se recompose instantanément; ces individus normalement morts reprennent alors vie comme si de rien n'était. D'où vient le secret de leur immortalité ?


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230217989/11s5g75v/97/baccano-flying-pussyfoot.jpg" border="0">
Le Flying Pussyfoot, lieu central de l'anime


Comme vous pouvez le constater, Baccano! démarre avec une histoire pour le moins surprenante car présentant différentes "pistes" apparemment sans relation étroite entre elles. Pourtant, comme un puzzle, toutes les pièces vont peu à peu se recoller, nous laissant au final une oeuvre complexe, intelligente et travaillée.
Pour ne pas spoiler, je dirais juste que Baccano! n'est pas simplement une histoire de gangsters, de famille et d'argent, mais qu'un élément inédit fait partie intégrante de l'histoire: le fantastique, symbolisé ici à travers l'alchimie et l'immortalité. C'est d'ailleurs sur cet élément fantastique que repose toute la série.


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230217990/11s5g75v/86/baccano-1.jpg" border="0">
Chez la mafia, les problèmes se règlent comme ça.


En plus de son histoire apparemment casse-tête, Baccano! dispose par ailleurs d'une très large palette de personnages. Mais là où d'autres séries se sont ratées à ce niveau-là car plus de la moitié ne servait strictement à rien (Allez, au hasard... Code Geass. Au hasard, hein ?), ici une grande partie des personnages a un rôle important au sein de l'histoire (Comptez entre dix et quinze personnages "principaux"). Mieux, on pourrait presque dire qu'il ne se démarque pratiquement aucun "héros" dans la série, tant chacun a son rôle à jouer dans l'intrigue.
Sans les lister tous, on peut juste citer (de manière totalement arbitraire): Firo Prochainezo, un jeune homme a priori immortel qui va intégrer la mafia (son immortalité nous est montrée dès le premier épisode, ne vous inquiétez pas); Ladd Russo, qui se trouve à bord du Flying Pussyfoot et qui sous ses airs d'individu lambda abrite un des plus gros psychopathes de toute la japanimation; et enfin le couple de voleurs/cambrioleurs Isaac et Miria dont les aventures sont à mourir de rire et qui représentent la principale (et bienvenue) source d'humour de la série.
Bref, toute une pléthore de personnages plus ou moins mis en scène mais néanmoins tous réellement utiles et intéressants, ce qui est rare dans un anime. Très rare même.


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230217990/11s5g75v/76/baccano-1930.jpg" border="0">
L'écran de transition entre chaque année. Rapide et efficace.



L'une des qualités propres à Baccano! est la manière avec laquelle l'histoire nous est racontée. L'intrigue est distillée tout au long des 13 épisodes de la série, la construction dramatique apparaît comme une puzzle qui s'assemble progressivement. L'épisode 1 se veut comme une introduction à l'univers et nous présente quelques personnages. Puis l'histoire débute réellement avec l'épisode 2 où l'on découvre le Flying Pussyfoot, le lieu où va se dérouler la majeure partie de l'histoire. Tout au long de la série, il y a des "sauts dans le temps" entre les années 30, 31 et 32. Ainsi, il n'est pas rare dans un épisode de voir un événement se passer, puis de sauter deux ans plus tard, pour ensuite revenir à l'événement précédent. On va être amené à revoir certaines scènes plusieurs fois au cours de la série, soit vues sous un autre angle, soit alors de la même manière mais comprises cette fois-ci différemment car de nouveaux éléments scénaristiques nous permettent de comprendre ce qui s'est réellement passé au cours de ces scènes. Cela paraît un peu compliqué dit comme ça, mais vu en vrai, il s'agit d'un pari risqué qui se révèle être un choix pertinent fait par le studio, pertinent car mené d'une main de maître. Ce n'est pas simplement mettre des bouts d'épisodes au hasard pour faire crier au génie. Au départ, on ne saisit pas trop où veut nous mener l'histoire, mais au fur et à mesure des épisodes, les liens apparaissent entre eux pour former un tout magistralement bien mené, bien qu'il reste à la fin certains points qui mériteraient d'être éclaircis. Mais en 13 épisodes seulement, condenser une histoire complexe ainsi que des personnages aussi nombreux qu'intéressants relève de l'exploit.


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230217991/11s5g75v/72/baccano-ladd-lua.jpg" border="0">
L'amour selon Ladd


Parlons réalisation à présent. Celle-ci est impeccable à tout point de vue, que ce soit au niveau du chara-design beau, fin et soigné, que de l'animation qui demeure d'excellente facture tout au long de la série, notamment au cours des combats et des travellings à la Death Note qui font leur petit effet bien classe.

Côté musique, c'est excellent. L'ost est essentiellement jazzy, mais différente de ce que l'on pourrait trouver dans un Cowboy Bebop. Le jazz de Baccano! reflète l'ambiance enfumée des gangsters, de la mafia, des rues américaines des années trente... Bref, l'univers musical de la série est parfaitement retranscrit.
Je citerai à ce titre quelques morceaux comme "Hikari to Kage no Futatsu no Cannon" dont le superbe jeu de violons à la fin parvient à nous glasser le sang; "Nagai Nagai Yume no Naka no Utage ~ BACCANO! no Theme", le thème de Baccano! vraiment classe, ou "Manhattan Bridge ni Kakeru Yume" très agréable à l'oreille.


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230217991/11s5g75v/50/baccano-chane.jpg" border="0">
Chane Laforet :3


L'opening, "Gun's & Roses" de Paradise Lunch, fait l'objet d'un paragraphe spécial. Pour cause, la musique est entraînante au possible et met rapidement de bonne humeur ([OSEF] Ma nouvelle sonnerie de portable, après Tank! [/OSEF]), la vidéo du générique est également très classe avec une présentation efficace et élégante des personnages à la manière de Clannad, le tout accompagné d'une animation impeccable. Notons également le coup de génie pour résumer les épisodes précédents: ce moment est complètement intégré au générique. En effet, au milieu du générique, on voit de brefs passages des épisodes précédents, alors que la musique de l'OP continue de tourner derrière. C'est très bien pensé, très bien mené et vraiment rafraichissant.

On n'oubliera pas de saluer le superbe travail des doubleurs qui donnent vie aux personnages. J'ai particulièrement retenu le doublage de Isaac et Miria, qui, rien qu'en entendant leur voix, nous donne le sourire aux lèvres.


<img src="http://neo.6pix.fr/thmb/1230219235/11s5g75v/60/baccano-isaac-miria.jpg" border="0">
Isaac et Miria, un couple complètement déjanté



On note par ailleurs l'absence de fan-service. Encore une chose rare dans le monde de la japanime qui fait de Baccano! une oeuvre exceptionnelle.

Autre point à signaler: Baccano! n'est pas une oeuvre à mettre entre toutes les mains. En effet, il y a énormément de scènes violentes, voire gores. De manière générale, Baccano! est un anime beaucoup plus sombre qu'il n'y parait, à l'instar de Fullmetal Alchemist par exemple.

A noter qu'une OAV est également sortie, et d'après ce que j'ai lu, elle répondrait aux questions laissées en suspens dans l'anime. Bref, le fan est comblé.


En conclusion, son ambiance "gangster", où vient se greffer une surprenante mais néanmoins capitale piste fantastique avec les êtres immortels, sa riche galerie de personnages intéressants, son intrigue complexe et son traitement d'orfèvre, sa réalisation sans faille, et enfin sa délicieuse musique jazzy font de Baccano! un anime indispensable à voir, tout simplement.
Posted by Nataka | 12-25-08, 7:40 AM | 5 comments
Sweety-chan | 12-29-08, 2:19 PM
LOL moi aussi Gun & Roses est ma sonnerie de portable, et aussi mon réveil...

Joli article pour une série magnifique ! Coup de foudre pour Baccano! ;)
 
ur4fg | 12-28-08, 5:51 AM
Mmh intéressante comme rewiew.

C'est vrai que cette série reste l'une des meilleures de l'année 2007 ( juste derrière TTGL pour ma part ) malgré le fait que la violence soit un peu trop mise en scène à mon goût.
 
Exelen | 12-27-08, 3:56 PM
Une review sur cette excellente série qu'est Baccano! \0/

Tu as bon goût. :3
 
Windspirit | 12-27-08, 9:25 AM
HAH. Génial. Un vrai review de Baccano!, complet et longuet. I love.

Best anime 2007 pour ma part et un des best animes ever.

"Ouran High School Host Club, Kurenai, Soul Eater, et la prochaine saison de Spice and Wolf"
>> Euh, non, mec, tu confonds avec Bones.
 
Lusama | 12-26-08, 7:29 AM
Une excellente note et un excellent article pour une série qui l'est tout autant !

La petite perle de l'année 2007 assurément.

Manque plus que tu la mettes dans tes favoris, et c'est gagné. XD
 
Help     FAQ     About     Contact     Terms     Privacy     AdChoices